4 conseils pour optimiser vos contenus

Dans une monde régit par Google, s’il est une chose à savoir avant tout c’est l’importance de vos contenus web. Au delà de la quantité, c’est plus encore à leur qualité qu’il faut veiller. Et cela tombe plutôt bien puisque votre cible, quelle qu’elle soit, ne demande pas mieux.

Mais qu’est-ce que qu’un contenu de qualité justement ?

Je ne serai certainement pas la première à vous en faire part, mais le brand content a mille vertus. C’est le nouvel eldorado du webmarketing et l’on comprend pourquoi. Mais avant de vous lancer tête baissée dans la grande aventure, je vous conseille de bien aiguiser vos plumes. Voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles…

De la pertinence ! 

Cela va de soi, mais centrez-vous sur votre coeur de métier ou sur des thématiques adjacentes. Rien ne sert de vous éparpiller. Et bien sûr intéressez-vous à ce questionne le plus votre cible en vous penchant notamment sur les mots clés les plus utilisés sur les moteurs de recherche. Pour cela, appuyez-vous sur l’outil de planification des mots clés de Google

Pensez SEO mais pas trop.

La dimension SEO est certes indissociable de la rédaction web si l’on désire être lu. En revanche, il est essentiel de trouver le juste milieu entre l’attente du lecteur et les contraintes des moteurs. Et c’est là toute la subtilité de l’exercice. Personnellement, j’aurais tendance à conseiller de privilégier l’attente de votre cible « humaine ». En général, si l’information est pertinente, les robots devraient également s’en satisfaire. D’autant plus qu’à présent, Google sanctionne les contenus sur-optimisés (forcément, c’est louche…).

Veillez à la forme et à la structure du texte. 

Tout d’abord, notez bien que votre texte devra comporter un minimum de 250 mots, sans quoi Google vous relèguera dans les dernières pages de son royaume. Et puisque vous n’avez que peu de mots, faites-en bon usage, allez à l’essentiel en choisissant bien vos mots clés.

A l’inverse, rien ne sert d’en faire des tartines. Idéalement, votre article ne devrait pas dépasser les 600 mots (même si cette règle ne fait pas forcément l’unanimité). Voyez le plus dans l’intérêt du lecteur qui souvent ne lit que les premières lignes. Allez à l’essentiel et justement, misez tout sur le premier paragraphe (mots clés, info principale, teasing …)

Pour les même raison, aérez le plus possible votre texte, agrémentez le de visuels , faites des paragraphes et n’hésitez pas à user des sous-titres ou à mettre certain passage en gras. Sachez que Google est un grand amateur de balises « title ». Alors imaginez si vous placez vos mots clés dans ces balises !

Quant aux visuels mentionnés plus haut, là aussi la pertinence est de mise. Et si l’image peut apporter un complément d’information plutôt que d’illustrer simplement vos propos, c’est encore mieux.

Soyez unique !

C’est une règle bien connue du SEO : évitez à tout prix le duplicate content. Ne publiez que des articles de votre cru et recopiez le moins possible des textes issus d’un autre site, et même du vôtre.

Au final, et c’est une bonne nouvelle, le lecteur doit toujours l’emporter sur le robot dans votre réflexion. Et n’essayez pas de tromper la bête, Google voit tout ! En bref, soyez vertueux, soyez généreux et vos contenus n’en seront que plus performants !

 

Post A Comment