Page blanche : l’outil magique pour en venir à bout

A l’heure où j’écris ces quelques lignes, je suis sous pression. Si je m’arrête ne serait-ce que 5 secondes pour reprendre mon souffle, tout mon texte risque de disparaître (pour le moment ce n’est pas bien grave je vous l’accorde).

Vous vous demandez où je veux en venir ?  Eh bien, je suis tout simplement en train de tester mon nouveau jouet anti-procrastination, sensé m’éviter la crise de la page blanche et accroître significativement ma productivité.

Cet outil d’une simplicité consternante se présente sous la forme d’une toute petite application web gratuite et exploitable en 2 clics.

Le site en question répond au tendre nom de « The Most Dangerous Writing App »  et ça lui va comme un gant !

Vers une concentration totale

capture-decran-2016-09-21-a-10-20-23Le concept est simple. Vous commencez par paramétrer une durée d’écriture de 3 à 60 minutes puis vous lancez l’application. Vous faites alors face à la fameuse page qui ne devra surtout pas rester blanche.

Si vous cessez d’écrire ne serait-ce que 3 secondes, vous verrez tout votre texte s’effacer et ne pourrez plus le récupérer. Il faut aller au bout du temps paramétré pour pouvoir l’enregistrer ou le copier coller. Ne cherchez pas le bouton “pause”, il n’y en a pas !

Oui ce système est terrible ; vous n’avez pas le droit de souffler et ça met une pression monstre, mais le jeu en vaut la chandelle.

Basé sur la notion de “flow” formulée par le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi et qui désigne “un état d’esprit où la conscience de soi a disparu et où la personne est entièrement absorbée par ce qu’elle fait”, ce système incite à la concentration la plus totale et vous interdit toute distraction de l’esprit. Quitte parfois à écrire n’importe quoi. Qu’importe, votre cerveau travaille automatiquement et le résultat est souvent bluffant !

Un temps d’adaptation est nécessaire et je vous recommande d’y aller par étape, en commençant par 3, puis 5, puis 10 minutes. Au-delà, vous aimez le danger !

Mais tout cela n’est qu’une question d’habitude. Passé les premiers essais où vous serez certainement paralysé par la panique, vous prendrez vite le pli et produirez de vrais textes gorgés d’idées. Pour ma part, je trouve que le paramétrage le plus confortable est de 10 minutes si le passage à écrire est suffisamment long. Mais 5 minutes permettent déjà de bien avancer ; bien plus qu’en temps normal.

C’est impressionnant comme on est efficace quand les mails, le téléphone et les réseaux sociaux n’existent plus. Car oui, quand vous êtes dans cette appli, plus rien n’existe à part votre texte. Vous laissez aller vos idées librement et le résultat est là. Certes vous n’aurez absolument pas le temps de vous soucier de votre orthographe ou de la mise en page, mais ce n’est jamais le noeud du problème quand vous bloquez sur un article. L’idée est de produire une amorce consistante avec l’application et que vous reprendrez ensuite avec plus de recul pour affiner la forme, le style et la syntaxe.

Au final, c’est une pression très positive, presque excitante et qui vous fera gagner un temps précieux.
Pour les plus téméraires, l’application propose même un mode hardcore que je vous laisse découvrir par vous même, à vos risques et périls 😉

Post A Comment