Blog : 8 astuces pour rendre vos titres d'articles plus accrocheurs

Après de longues heures de labeur passées face à votre éditeur de texte, vous soufflez enfin, fier de votre oeuvre. Votre article est percutant, drôle, passionnant. Vous voyez déjà les lecteurs qui se bousculent ! Il ne manque plus que ce FICHU TITRE.

Vous pensiez voir ça à la fin, que l’inspiration viendrait d’elle-même. Mais vous y voilà, à la fin, et l’inspiration, elle, n’est toujours pas là.

Rassurez-vous, vous êtes loin d’être le premier à vous malmener la cervelle pour trouver LE titre irresistible et déclencheur de clics à foison. Pour ma part, j’ai longtemps redouté l’exercice !

Fort heureusement, de gentilles personnes se sont penchées sur la question, pour que la quête du titre parfait devienne un jeu d’enfant.

Bichonnez vos titres, ils vous le rendront bien.

Vous connaissez bien l’adage : “On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression”, surtout sur le web où le flux d’informations file au grand galop. Le titre permet de s’imposer au premier coup d’oeil et d’attirer l’attention d’un lecteur noyé, pressé, distrait (rien que ça !).

Sans vous en soucier outre mesure, vous prenez le risque de ne jamais être lu ; et vous connaissez comme moi cette terrible frustration ! C’est le titre qui donne le ton de votre article et qui va éveiller l’intérêt de vos lecteurs potentiels. Il faut qu’il présente une certaine valeur ajoutée, qu’il réponde à un besoin, éveille la curiosité ou la soif d’apprendre.

Vous me direz, ça coule de source ! Et pourtant non, à en voir le nombre d’articles restés sur la touche. Il nous reste donc une belle marge de progression (voyons le bon côté des choses ).

Pour vous donner quelques chiffres, on dit qu’en général 8 personnes sur 10 lisent les titres alors que seuls 2 internautes sur 10 lisent véritablement le contenu des articles.

Au delà d’être un élément clé pour attirer vos lecteurs, un bon titre est tout aussi essentiel pour vous hissez au top niveau dans l’exigent classement des moteurs de recherche. Nous verrons ici comment les satisfaire eux aussi.

C’est bien mignon tout ça, mais vous voulez du concret maintenant. En voici ! 🙂

De quoi sont fait les titres qui font cliquer ?

Les études permettent de révéler certaines constantes parmi les titres les plus performants.

Ils sollicitent nos émotions 💓

En petits êtres sensibles que nous sommes, nous cliquerons plus facilement sur ce qui suscite chez nous des pensées positives comme le rire ou à l’inverse négatives comme la peur, l’interrogation, l’indignation. Alors n’hésitez pas à jouer sur ces différents aspects selon la thématique de votre article.

Il semblerait d’ailleurs, selon le célèbre marketeur Neil Patel, qu’utiliser des mots négatifs comme “stop”, “ne pas” ou “sans” soit particulièrement efficace pour inciter au clic. C’est un ressort à tester, mais comme pour tout, évitez d’en abuser ;).

Ils contiennent souvent des chiffres 🔢

Allez savoir pourquoi, peut-être donnent-ils plus de reliefs ou de sérieux ? Quoi qu’il en soit, toutes les études le démontrent, les titres où figurent des chiffres enregistrent de très bons résultats en termes de clics.

Et même si a priori vous ne voyez pas d’infos chiffrée dans votre contenu, vous pouvez toujours utiliser le bon vieux ressort de la liste (« 5 méthodes à tester pour gagner du temps en cuisine », « 8 idées reçues sur les pommes de terres » , « Mes 3 astuces infaillibles pour réussir la pâte à crêpe » qui fonctionne très bien… Selon une étude SEMrush, les articles avec ce type de titres obtiendraient 2 fois plus de trafic et de partages que les autres.

C’est une petite astuce à connaître, mais elle ne doit pas être la règle absolue bien sûr.

Ils comportent une promesse 🤝

Sans forcément promettre la lune, votre article est bien né d’un pourquoi, d’un petit quelque chose que vous voulez transmettre à vos lecteurs : leur faire gagner du temps au travail, les faire briller en cuisine, les faire relativiser sur la vie, leur provoquer le fou rire de l’année, leur faire découvrir un endroit exceptionnel, les alerter sur une cause particulière… Votre lecteur doit sentir qu’il tirera quelque chose de sa lecture ; à quoi bon autrement ?

Dans cette optique, l’emploi du “vous” (ou du « tu » selon le ton employé) peut-être une bonne technique pour interpeler le lecteur et faire qu’il se sente directement concerné.

Kit de construction du titre parfait

C’est bien mignon, mais vous n’avez toujours pas trouvé votre idée de titre en attendant.

Pas de panique, voici une petite méthode :

Commencez par rédiger un titre qui fonctionne sans trop vous soucier de la tournure et de son niveau d’attractivité. À ne pas confondre avec le thème général de votre article qui peut être très vague. On parle ici d’un vrai titre, mais avant optimisation du texte.

Par exemple : si le thème général de votre article est « voyager sans argent », vous pouvez en dégager grossièrement plusieurs titres (sans vous soucier du style donc) : « Mes conseils pour voyager sans argent », « Peut-on réellement voyager sans argent ? », « Les activités à faire lorsqu’on voyage sans argent »… Vous voyez, ça se précise ! On colle vraiment à votre angle d’attaque et on sait tout de suite de quoi on va traiter. Maintenant, il va falloir rendre tout cela plus sexy !

Il vous suffit maintenant de piocher (copieusement) parmi ces quelques règles :

1. Commencez par vous assurer que vous exploitez bien le (ou les) mot clé principal de votre article,

soit un mot-clé sur lequel vous voulez vous positionner dans la SERP. C’est impératif ; aussi bien pour vos lecteurs que pour votre stratégie SEO. Idéalement, on conseille de le placer en début de titre, mais rien de grave si ce n’est pas possible ; votre titre ne sera pas bon à jeter pour autant.

Si vous avez des doutes sur le mot clé à privilégier, n’hésitez pas à vous appuyer sur des outils de planification de mots-clés comme Google Keyword Planner ou Ubersuggest par exemple.

2. Soyez clair et précis

Il est important d’aller droit au but et d’éviter les métaphores stratosphériques que vous serez peut-être seul à comprendre. Une petite touche poétique ou humoristique est toujours la bienvenue, mais cela ne doit jamais être au détriment de la clarté.

Privilégiez un langage simple et efficace pour qu’en un coup d’oeil le lecteur sache à quoi s’attendre. Soignez le sens et pesez chaque mot, vous obtiendrez ainsi un trafic plus qualifié. Parce qu’un bon titre d’article web n’a vraiment rien à voir avec un titre de roman et que le lecteur est content quand on lui évite de perdre son temps.

N’hésitez pas à utiliser cette petite astuce pour mieux orienter votre public : quand cela s’y prête, apportez une précision sur le type ou le format du contenu (video, interview, infographie, guide, dossier). Vous pouvez simplement l’ajouter entre crochet au début ou à la fin de votre titre par exemple. Le lecteur est ainsi tout de suite informé de ce qu’il va trouver et ça fonctionne souvent très bien !

3. Soyez créatif et singulier

S’il y a certains codes à connaître, rien ne vous empêche d’apporter votre patte. Vous démarquer ne peut que jouer en votre faveur quand on sait la quantité de contenus que voient défiler les internautes. Si le mot clé, lui, doit rester commun pour le référencement et la compréhension, faites vous plaisir sur tout le reste (tant que ça reste clair) !

4. Pensez comme votre persona

Ce petit exercice d’empathie est essentiel pour aller dans le bon sens. Qu’attend votre cible ? Quel est son problème quant au sujet que vous abordez ? Comment le formulerait-elle ? Avec quels mots, quels codes linguistiques ? Autant de questions à garder pour fil conducteur dans votre approche.

5. Utilisez les questions

Un bon titre interpèle. Et pour cela, on ne fera jamais plus efficace qu’une question. D’autant plus que vous allez certainement taper dans le mille en posant LA question qui turlupine votre cible, consciemment ou non. La problématique en question aura aussi de fortes chances d’être formulée de la même manière par l’internaute dans son moteur de recherche (et dans ce cas BINGO !).

6. Employez des adjectifs

Ils vous aideront notamment à jouer sur l’émotion et à renforcer l’impact de votre message. En effet, la nuance ne tient qu’à un tout petit adjectif et ça peut faire toute la différence ! Cependant, n’en rajoutez pas, au risque de perdre en crédibilité et d’être relégué au rang de piège à clics.

7. Faites court

Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord pour notre ami Google qui est sans pitié avec tout ce qui dépasse l’espace alloué. Vous avez droit à 70 caractères, pas plus, et trois points de suspension pour tout ce qui va au delà (et personne n’aime les gens qui ne finissent pas leurs phrases n’est-ce pas ?)… Mais Google n’est pas le seul à préférer la concision. Vos lecteurs pressés ne s’embêteront pas à lire un titre de 3 lignes pour comprendre de quoi il est question. Il faut tout de suite leur taper dans l’oeil !

8. Appuyez-vous sur des outils gratuits

Si vraiment c’est la panne sèche, on finit par un petit jocker, à utiliser avec précaution. Il s’agit d’un générateur de titres en ligne qui peut être utile pour trouver de l’inspiration uniquement : Tweak your Biz Title Generator ou le Blog Title Generator by Seopressor. Ces outils étant en anglais, cela vous demandera néanmoins un petit exercice de traduction et d’optimisation.

Bien entendu, cette liste de conseils n’est pas exhaustive.

Et vous, avez-vous des petites astuces pour rédiger des titres accrocheurs ? Partagez-les dans les commentaires 🙂

A bientôt !