Storytelling : mini guide de décollage

S’il est un concept magique pour faire briller les mirettes de tout entrepreneur en quête d’une image attractive et différenciante, c’est bien le storytelling. Car vous le savez, ce qu’il vous faut pour être une belle marque, c’est avant tout de belles histoires.

Si l’idée nous séduit tous, la mise en application d’une véritable stratégie de storytelling peut sembler délicate. Elle demande en effet beaucoup de temps et de réflexion. Il est donc indispensable de se munir d’une méthodologie bien affutée pour parvenir à un résultat concluant.

Si le sujet mérite d’être approfondi, voici déjà quelques notions de base pour vos premiers essais.

Vos histoires à portée de clavier

On se demande souvent quelles histoires on va pouvoir inventer, alors que sans le savoir, on en a déjà plein sous la main.

Il ne s’agit pas de raconter simplement votre historique comme sur une page Wikipédia, car vous n’iriez sans doute pas bien loin ; et avouons-le, les entreprises n’ont pas toutes la chance d’avoir un parcours romanesque 😉

Les histoires dont on vous parle ici sont toutes celles qui se cachent derrière vos prestations, vos produits, vos services. Ces aventures petites et grandes qui émanent de votre quotidien – pensez à vos discussions passionnées à la pause déjeuner, vous en avez sûrement des centaines qui fourmillent dans les tiroirs ! – , ces choses qui vous aident à avancer ou au contraire, vous mettent des bâtons dans les roues… C’est toute cette richesse insoupçonnée que vous devez exploiter.

Dès lors, il vous suffit de mettre en récit votre expérience, en allant directement à l’essentiel, ce pour quoi votre lecteur est venu, soit le bénéfice, la valeur ajoutée de votre travail : ce que vous êtes en mesure de lui apporter ou de lui inspirer.

Vous pouvez aussi titiller sa curiosité en dévoilant les coulisses de votre entreprise, ses joies et ses peines. En creusant en peu, on trouve toujours de quoi parler.

Quelques pistes :

  • Parlez de votre pourquoi : plutôt que du quoi ou du comment, parlez de ce qui vous anime, la vocation profonde de votre entreprise, ce qui donne du sens à votre travail… Vous valoriserez ainsi la dimension humaine de votre société.

  • Jouez la transparence : parlez de vos défis, de vos difficultés, de vos échecs, mais aussi de vos joies et de vos succès. A travers ces récits vous devez donner des clés à vos lecteurs et inspirer ceux qui se reconnaîtrons à travers-vous. Vous créez alors de la proximité, ainsi qu’une image inspirante, humble et sincère.

  • Racontez vos déboires : ils constituent de parfaits rebondissements en matière de storytelling. Dans toute histoire, il y a des moments de friction. Ils captivent et maintiennent l’attention des lecteurs, alors n’hésitez pas à les partager !

  • Soyez créatifs : si votre univers et votre ligne éditoriale le permet, pourquoi ne pas vous aventurer sur des histoires fictives pour faire passer votre message (lui doit rester en lien avec la réalité de votre entreprise et de vos lecteurs). C’est une façon plus légère et décalée de faire du storytelling et si c’est cohérent, vous générerez beaucoup de sympathie.

La curiosité : votre meilleure alliée

L’une des clés d’un storytelling maîtrisé se situe dans sa capacité à susciter la curiosité du lecteur. Cet aspect est essentiel pour accrocher votre audience.

Pour cela, il ne faut pas hésiter à jouer sur le suspense et faire un peu de teasing à travers votre titre et vos accroches ou même en amont de vos publications, via les réseaux sociaux par exemple.

Ces derniers sont particulièrement adaptés à la narration et vont vous permettre à travers quelques indices visuels et textuels de faire naître l’intérêt chez votre cible.

Instagram par exemple, s’y prête particulièrement bien, notamment depuis la mise en place des stories qui représentent un format idéal pour montrer l’envers du décors et refléter une image plus humaine et accessible.

Cette démarche doit également se retrouver au sein de votre récit qui devra entretenir le suspense quant au dénouement. Il est essentiel d’insérer des rebondissements pour donner du rythme à votre histoire. Les rebondissements c’est d’abord vos joies et vos succès, mais aussi vos peines et vos échecs. La sincérité et l’humilité sont des valeurs essentielles en matière de storytelling.

Ne vous trompez pas de héros, pensez à vos lecteurs.

Forcément, vous êtes au coeur du sujet, forcément, vous avez un grand rôle à jouer, mais rappelez-vous cependant que vous ne tenez pas tout à fait le premier rôle.

Ne perdez jamais de vue que le personnage central de votre récit est celui que vous souhaitez inspirer : votre lecteur. Vous n’êtes ici que pour l’accompagner dans sa quête, lui apporter votre aide pour démêler son problème et atteindre son objectif.

En clair, lorsque vous parlez de vous, n’oubliez pas que votre lecteur doit pouvoir s’identifier et tirer quelque chose de votre récit : une information utile pour faire face à ses propres difficultés, le sentiment de ne pas être seul, voir que ça arrive aussi aux autres, de l’inspiration pour sa propre réussite…

Alors avant d’écrire quoi que ce soit, posez-vous bien ces questions toutes simples : A quel problème je réponds à travers mon récit (de manière directe ou indirecte) ? Quelle est l’attente de mon lecteur ?

Oui vous allez vous illustrer et parler de vous, mais cela doit toujours être utile, inspirant ou distrayant pour votre audience. Gardez-le toujours à l’esprit.

Illustrez votre récit

Si les mots sont d’une force indéniable, ne négligez pas non plus le pouvoir des images qui à l’heure des réseaux sociaux sont un support incontournable. Il est donc primordial, pour la plupart de vos contenus web, de prévoir les images adaptées qui, plus que de simples illustrations, apporteront elles-même de la matière à l’histoire et s’intégreront dans la narration. Cela est particulièrement vrai sur les réseaux sociaux. Vous générerez davantage la curiosité si vous exploitez bien cette dimension visuelle.

N’oubliez pas l’assaisonnement !

Il faut bien l’admettre, vos histoires manqueront parfois d’un peu de sel. Hélas, la vérité peut s’avérer un peu fade quand on restitue son vécu du quotidien. Pour le bien de votre narration et pour l’intérêt de votre lecteur, n’hésitez donc pas à “arranger” légèrement le réel, à faire de petites coupes dans les longueurs et de légers ajouts dans les passages creux. Vous pouvez aussi miser sur l’humour ou jouer la carte de l’émotion pour apporter un peu de saveur à vos récits. L’objectif reste avant tout de produire un contenu riche et efficace et d’apporter de la valeur, qu’importe les petits aménagements que cela implique.

De même, il est essentiel de bien cadrer votre ton et de trouver votre style. C’est toute l’identité de votre marque qui doit transparaître dans vos textes. N’oubliez pas que vous êtes unique et que vous avez de la personnalité. Prouvez-le !

Faites voyager vos histoires

Une fois que vos histoire ont pris forme, il vous faut les mettre en lumière et pour cela, vous n’irez pas loin sans les bons outils.

Le premier outil à portée de main est votre blog d’entreprise (du moins s’il existe). Trop souvent laissé à l’abandon, son potentiel est pourtant considérable si vous l’utilisez pour votre storytelling.

Mais tenir un blog implique certaines contraintes telles que la régularité et la variété des contenus. Si d’ores et déjà vous savez que vous ne vous y tiendrez pas, autant vous dire que c’est peine perdue. En revanche, si vous vous en donnez les moyens, le résultat est garanti ! Et parce qu’un blog n’est en lui-même pas suffisant pour véhiculer vos histoires, il est indispensable d’exploiter les réseaux sociaux pour mieux les propulser auprès de vos cibles ou pour montrer les choses sous un autre angle.

Plus que des canaux pour partagez vos articles, les réseaux sociaux peuvent aussi être d’excellents supports pour votre storytelling. Linkedin, Instagram, Facebook (voire Snapchat et Tik Tok si votre cible est plus jeune) sont tout à fait adaptés pour véhiculer vos histoires, et ce, avec de nombreux formats possibles (publication classiques, stories, reels, articles…).

Enfin, n’oubliez pas la newsletter qui reste l’un des supports les plus efficaces en matière de storytelling. Plutôt qu’un discours purement commercial sur vos produits et services, faites le pari d’une correspondance plus authentique, plus transparente sur la vie de votre entreprise. Vous verrez, votre communauté sera bien plus fidèle et engagée !

Comme vous le voyez, vous avez l’embarras du choix pour vous exprimer. À vous de trouver le terrain le plus adapté…

Maintenant que vous savez tout, vous n’avez plus qu’à décoller ! Alors bon vol 🙂

Post A Comment